Le Journal » Critiques » SNSE de Patrick Isaac II
Publié le 29 novembre 2016 à 16h10

SNSE de Patrick Isaac II

Après avoir assuré avec brio les premières parties de Rachid Badouri à travers le Québec, suivi d’un premier spectacle estival officiel avec son band au mois d’août, PI2 boucle la fin de l’année 2016 avec la tant attendue sortie de son premier album : SNSE. Il est inévitable d’affirmer que le prodige de 18 ans est en feu. C’est avec audace qu’il transitionne radicalement de l’univers francophone à l’univers anglophone. Des mélodies mystérieuses jaillissant de son âme, d’un timbre vocal qu’il n’a jamais atteint auparavant, PI2 est bel et bien la nouvelle saveur ajoutée à notre menu musical canadien. Voici un résumé, par chanson émotionnel et artistique de cette aventure : 1-  6th Sense – Introduction de l’album assez frappante.  On peut sentir l’expression vive d’une longue introspection qui met une ligne directrice vers l’univers dans lequel notre oreille sera plongée dans les 8 prochaines chansons.  Des harmonies vivantes étalées sur un instrumental plutôt doux, avec un adlib récurrent : success. J’ai hâte d’entendre la suite. 2- All I Want – Sous une ambiance RnB classique, on aperçoit par surprise une production sonore bien placée et stratégique dans la mixtape. Cet instrumental vient d’enlever l’étiquette de pop-star adolescente traditionnelle qu’on aurait pu avoir de l’artiste. On sent une profondeur. Le jeu de piano qui concorde avec les couches vocales, l’ambiance assez relaxante nous plonge tout au long dans un état de réflexion: on aurait le goût de conduire sous la pluie, durant la nuit pour la réécouter en boucle, tout simplement pour méditer. PI2 commence à faire ses preuves. 3- Could Be We – La phrase: That could be WE. Chanson en réserve pour notre été 2017. Je me sens comme dans la scène classique Summer Nights, du film Grease, à l’école secondaire. Lorsque tu t’imagines avoir une histoire avec une personne que tu n’as pas encore connue. Je viens de remarquer quelque chose de spécial: Il n’a jamais encore prononcé les mots I Love You! Pourtant on ressent une expression d’amour de 1001 manières au travers des mots les plus simples. Encore, les harmonies frappantes des refrains nous gardent immergés dans une profondeur constante. Belle transition à la fin; ça donne un flashback vers Summer Nights de John Travolta. 4- Please. – Wow, wow ET wow. La chanson la plus intense de la mixtape jusqu’à présent. Un son de réconfort pour toute âme tourmentée; c’est la chanson qu’on pourrait retenir à nos oreilles lors de toute phase difficile à pendant l’année. Le message est simple et puissant: S’il-te-plait, ne pleure pas ! J’ai aimé la guitare subtile qui parle pour elle-même. Quant à la mélodie, le son parle pour lui-même. 5- Patience. –  Un mot important pour nous dans cette génération. La suite d’un moment de réconfort. Maintenant c’est une phase de réflexion. Côté vocal: la voix aigüe frappe et parle directement au plus profond de l’intérieur. C’est du nouveau dans le registre vocal que j’ai entendu de PI2 jusqu’à présent. Un autre titre autre qui parle pour lui-même: Sois patient, ton rêve nécessite de la préparation. 6- Headline (Newspaper) – Avertissement: Ne pas appeler son ex après l’écoute de cette chanson! Je pense que ce texte s’adresse à ceux en couple. Comprendre la simplicité qu’on doit utiliser lorsqu’on est en relation. S’il y a une dispute quelconque, s’asseoir ensemble pour régler ses problèmes de communication est la meilleure des solutions. Le message de PI2 à la fin a été bien placé, en spécifiant qu’il faut tenir bon et garder confiance lorsqu’on est en couple. Encore une guitare qui donne des frissons! 7- Longing for You – Mesdemoiselles, cette chanson est pour vous!! It’s all about YOU! Dress to impress, prend confiance, et pars conquérir la vie! 8- Outro : Why ‘’SNSE’’ ? – J’ai hâte d’entendre ce morceau en live! La mélodie nous transporte dans un voyage dans le passé et vers le futur en pensant à des événements nous ayant marqué au cours de notre existence. Cela peut avoir un sens avec une personne en particulier, ou tout simplement une émotion des plus fortes qu’on ait jamais vécu. 9- Maintenant on comprend le titre de SNSE !! L’amour est trouvé à travers les 5 Sens …. Et l’accès à cet amour se fait à travers un 6e sens… une connexion spirituelle intrinsèque et profonde. Cette connexion qui fait sentir que la chose avec laquelle tu as connecté te semble étrangère, nouvelle, mais te semble TELLEMENT familière que tu sens qu’elle t’a connue avant même que tu sois né. Le message de la fin est frappant: la voie vers l’éternité, c’est la connexion avec Dieu. Merci Patrick. Note Générale : 9/10. SNSE sonne comme le résultat d’une nouvelle période de maturité, entissée d’une aventure parfaite vers l’inconnu. Le titre un peu abstrait nous laisse autant sur le qui-vive qu’en questionnement. Mais la fin nous a tout fait comprendre, sans pouvoir l’expliquer en mots mais en la ressentant.  Assumé et réfléchi, c’est un Patrick Isaac II nouveau, lunetté, semblant avoir tout un discours pour sa génération qui pose avec assurance sur la pochette.   Pour écouter SNSEcliquez sur l’image ci-dessous !   Encore une fois, merci Patrick.

SADRAC AMOS

Reporter pour JDHH

142
PARTAGES