Le Journal » Critiques » Critique de Prison d’or de Kasper
Publié le 21 mars 2015 à 12h40

Critique de Prison d’or de Kasper

«Prison d’or» est le premier album solo du leader de la clique Full Ekwip, Kasper. Son nom est déjà bien connu sur la scène du rap québécois depuis des années, mais il pourrait très bien l’être de plus en plus à l’extérieur de la province prochainement. Beaucoup de talent qui se concrétise avec cet album qui saura plaire et qui a des visées plus larges que le public local. On pense entre autres à la chanson «Joyeux Halloween» qui s’adresse visiblement aux français avec plusieurs ‘name droppings’ de célébrités et références françaises. Avec sa diction claire, accessible, son expérience de vie et son assurance, Kasper défonce la barrière qui se dresse depuis longtemps entre le rap français et le rap québécois. Charles Aznavour lui-même a partagé, en novembre 2014, le vidéoclip de la chanson «Charles Aznavour», ce qui n’est pas rien !

Bien que l’humilité ne soit probablement pas sa qualité première, cet album est sincère, introspectif, sensible et vrai. Bien que souvent introspectif, il flotte parfois dans la superficialité et les thèmes peu innovateurs comme l’argent, et l’ego. Heureusement, cet aspect est minoritaire dans l’ensemble du disque et d’autres messages plus constructifs prennent le dessus. Tout en étant très versatile, Kasper pose un regard sur sa vie, ses expériences, ses craintes et ses joies. Les chansons sont diversifiées, passant de tubes de style ‘club’ donnant envie de danser comme «Mamacita» et «Prison d’or» à des chansons plus introspectives comme «Rive-sud» ou «Mon univers». Avec «Facultés affaiblies», le rire est assuré dans cette histoire de fin de soirée arrosée, tandis qu’avec «Aventure humaine», on nous rappelle que la vie est sans pitié et qu’elle ne tient qu’à un fil. Des excellents beats, des bons textes, un flow varié, une bonne production, bref, ce disque s’écoute très bien. La force de l’album «Prison d’or» réside dans la diversité des chansons, dans le fait qu’il n’y a pas de répétition et surtout, dans le talent d’écriture et de prestation de l’artiste en question. Trop diversifié ? Non, car cet album démontre les états d’âmes, les diverses facettes de la vie que tous et chacun vivent au quotidien, sauf que dans ce cas, c’est l’univers de Kasper. Voici donc le produit d’un rappeur mature qui a un avenir prometteur, qui est apte à représenter le rap québécois à l’étranger et qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Coups de cœur : Facultés affaiblies, Micro mitrailleur, Un jour ou l’autre.

Procurez-vous Prison d’or sur iTunes

critique par: Raphaël L-B

27
PARTAGES